La déconstruction d'une société

Le gouvernement du Québec a lancé, le 29 juin, sa Stratégie pour l'égalité homme-femme visant à éliminer toute disparité entre les hommes et les femmes. Là où le bât blesse, c'est de tenter de faire croire, dès le plus jeune âge, que les hommes et les femmes sont non seulement égaux, mais aussi identiques et interchangeables.
Choisir de nier leurs différences, leur complémentarité, au lieu de les reconnaître et les célébrer, c'est diluer la force du couple naturellement procréateur, qui est le fondement même d'une société (à preuve le lamentable taux d'échec de la procréation artificielle, financée à coup de millions par le gouvernement québécois).
Financer des phénomènes antinatalistes, par exemple le mouvement child-free, lequel prône le non-désir d'enfant, sans parler de la sexualité contraceptive et abortive, c'est financer son auto-génocide.
Le Québec n'a pas besoin des autres pour l'éradiquer. Il le fait lui-même. Qu'il réajuste le tir avant qu'il ne soit réellement trop tard. Il est minuit moins une. 
Isabelle O'Connor, Montcerf-Lytton