La colère d’une mère

En réaction au texte «La mère de Maude Carrier en colère» de la journaliste Patricia Cloutier paru le 11 janvier

Le cri de révolte de cette mère contre le silence inquiétant du «politiquement correct qui veut que l’on fasse bien attention de ne pas aborder les ravages de l’islamisme est totalement justifié. Tant dans les médias que chez les politiciens, on évite d’aborder le sujet. 

Pourtant, sur notre planète, on tue allègrement au nom d’Allah. Même dans l’article en question, après avoir, dans un tout petit paragraphe, rapporté le souhait de cette mère pour une journée contre l’islamisme et ses ravages, on «noie» sa demande dans une fin d’article où la parole est donnée... à un musulman pour s’exprimer sur l’islamophobie. 

D’ailleurs, retrouve-t-on, dans les médias, beaucoup de dénonciations contre les massacres, entre autres de chrétiens, par les musulmans? On retrouve le mot islamophobie dans le dictionnaire mais y retrouve-t-on le mot christianophobie? Non! Cette mère a raison d’être révoltée.

Jean-Guy Harvey, Rivière-du-Loup