La caravane passe

Montréal se dote enfin d'un système de transport en commun électrique digne de ce nom et de surcroît d'une simplicité à faire rêver. Quand on pense que l'aéroport Trudeau n'est même pas relié au centre-ville par une voie rapide, on se croirait au tiers-monde. La Caisse de dépôt a choisi de faire table rase des vieux projets et de regarder, de l'extérieur, l'ensemble du territoire au lieu de rafistoler les anciens à odeur de chacun pour soi.
Notre épargne collective est au service de la collectivité, n'en déplaise aux politiciens de tous acabits dont le long terme se limite à quatre ans, soit le temps de leur éphémère passage aux rênes de l'État. Pendant ce temps, à Québec, on courtise les dieux de l'Olympe au risque de se retrouver dans les limbes. Les chiens aboient et la caravane passe en bus...
Jocelyn Fortin, Québec