Le député Norbert Morin

Kamouraska... encore oublié?

Le 19 février dernier, le député Jean D'Amour a déposé le projet de loi 592 concernant la nouvelle dénomination souhaitée de sa circonscription soit Rivière-du-Loup-Témiscouata et l'ajout des Basques, plus représentative de la réalité.
Le 19 février dernier, le député Jean D'Amour a déposé le projet de loi 592 concernant la nouvelle dénomination souhaitée de sa circonscription soit Rivière-du-Loup-Témiscouata et l'ajout des Basques, plus représentative de la réalité.
J'ai espéré bien naïvement que notre député Norbert Morin pose le même geste pour que son comté porte le nom de Kamouraska-Côte-du-Sud. Encore une fois la population du Kamouraska a été déçue car M. Morin est resté assis. Comme il l'a déjà dit, pour lui le nom de Kamouraska n'est pas une priorité. Pour nous aussi comme pour les gens des Basques, le nom de Côte-du-Sud ne réflète pas fidèlement la réalité de l'ensemble du territoire couvert par cette circonscription électorale. Aussi le nouveau nom favoriserait le sentiment d'appartenance de l'ensemble des citoyens. Il faut se souvenir que le comté de Kamouraska existe depuis 180 ans et évoque des réalités historiques uniques attachées à son nom.
Je suis d'avis que la population du Kamouraska sera fortement enclin à appuyer le ou les canditats qui auront dans leur programme le retour de l'appellation de Kamouraska, le «doux pays» qui nous a été légué par nos ancêtres. Fort de constater que dans ce dossier notre député Morin a manqué sa chance de devenir un député «D'Amour»...
Rosaire Desjardins, Saint-Pascal de Kamouraska