Jugement contre Mike Ward, bravo!

Enfin, j'attendais ce verdict avec impatience. Pourquoi? Pour apprendre à ceux qu'on appelle «nos humoristes» qu'on ne peut pas tout dire n'importe comment, qu'on ne peut pas rire de n'importe qui n'importe comment, bref le GBS (gros bon sens).
Rien à voir avec la liberté d'expression qui vous sert bien par ailleurs, car c'est toujours au nom de cette fameuse liberté d'expression que vous clamez le droit de tout dire. Voyez le côté positif de ce jugement : ça vous renvoie à l'écriture, au travail, à la créativité, vous serez obligés d'être inventifs et de trouver mieux que «pipi caca» pour faire rire ceux qui payent les billets, vous serez obligés d'être drôles, pas facile pour un humoriste. 
Gilles Desharnais, Saint-Jean-Port-Joli