Joyeux Noël, quand même!

Que dire en ce Noël 2012? Dire qu'il faut espérer en la vie, l'amour? Mais cela fait fleur bleue en ces temps de tueries. près d'ici, à Newtown, mais aussi tueries plus loin, en Syrie, en Irak, en Afghanistan, en Palestine, en Afrique! Toujours du sang! Oui! Plus je vis, plus je vois, plus je sens le combat entre les forces du mal et de l'amour. Un combat féroce! Certes ce combat n'est pas aussi simple, voire simpliste et univoque, que celui défendu par les présidents Reagan et Bush, mais combat il y a bien lieu.
Que dire en ce Noël 2012? Dire qu'il faut espérer en la vie, l'amour? Mais cela fait fleur bleue en ces temps de tueries. près d'ici, à Newtown, mais aussi tueries plus loin, en Syrie, en Irak, en Afghanistan, en Palestine, en Afrique! Toujours du sang! Oui! Plus je vis, plus je vois, plus je sens le combat entre les forces du mal et de l'amour. Un combat féroce! Certes ce combat n'est pas aussi simple, voire simpliste et univoque, que celui défendu par les présidents Reagan et Bush, mais combat il y a bien lieu.
Qui peut nier la présence du mal, de la haine, des guerres, des violences de toutes sortes et des injustices! Mais face à ce désamour, il y a l'amour, les guignolées, les organismes de charité, les hôpitaux, les centres pour personnes âgées et malades, où chaque jour des milliers d'actes d'amour, de compassion sont faits et aussi tous ces dons et gestes anonymes, dans le secret. Un chrétien ne peut désespérer.
Celui-ci sait de foi que l'amour triomphera de la mort. Mais il sait aussi, comme Pascal, que le Christ est à l'agonie jusqu'à la fin des temps. Il sait que le nouveau Royaume d'amour et de paix ne surviendra pas par magie. La personne, toute personne, théiste ou non, est cocréatrice de ce nouveau Monde, si lent et difficile à prendre forme. Joyeux Noël, quand même...!
Michel Lebel, Entrelacs