Contrairement à ses adversaires Véronique Hivon et Alexandre Cloutier, Jean-François Lisée a clairement écarté l'idée de tenir un référendum dans le premier mandat d'un gouvernement péquiste qu'il dirigerait.

Jean-François Lisée, sagesse et réalisme

La candidature de Jean-François Lisée à la chefferie du Parti québécois dérange et c'est tant mieux!
Envisager le référendum sur le choix de l'indépendance en 2022, c'est sage et réaliste. Il y a une nouvelle génération de jeunes qui n'ont encore jamais entendu parler de ce que sera le Québec indépendant. Il faut les rejoindre. Il faut retenir et convaincre les immigrants. Il faut associer les peuples autochtones à la démarche détaillée de construction du pays.
Pourquoi on doit le faire, et comment on fait la création de ce pays du Québec, cela doit être pesé et bien compris par tous. C'est beaucoup plus que dire impulsivement oui ou non lors d'un référendum hâtif. Les Québécois méritent de s'intéresser au contenu. Il faut prendre le temps de rejoindre tout le monde, et il y a beaucoup de monde à rejoindre, dans une véritable pédagogie respectueuse de la réflexion de chacun.
Six ans, c'est très vite passé!
Jean-François Lisée, bienvenue dans la course à la chefferie du Parti québécois qui saura bénéficier de vos lumières et de votre sagesse.
Jean-Louis Bourque, Québec