Je resterai client de RONA

Dans ce nouveau monde où de moins en moins de jeunes bricolent, rénovent et apprennent à travailler de leurs mains (plutôt qu’avec leur clavier), il n’est pas surprenant qu’il y ait des fermetures de quincailliers.

Il ne faut pas en vouloir à Lowe’s de faire ces fermetures qui auraient eu lieu de toute façon. L’ensemble des employés auront une certaine facilité à trouver un autre emploi. Ça ne m’empêchera pas de rester client de RONA, surtout après avoir lu la lettre de M. Darveau, dans Le Soleil, chef de l’AQMAT qui a bien expliqué la situation. Les gens, surtout les politiciens partisans, saisissent ce genre de bouée et blâment les gouvernements en place au lieu d’admettre qu’ils n’y peuvent rien.

Si Lowe’s était entré dans le marché comme l’a tenté Target, ils auraient fait bien plus de tort en fractionnant le marché, avant de plier bagage et s’en retourner penaud. Il faut féliciter le Caisse de Dépôts et placements ainsi qu’Investissement Québec d’avoir eu le flair de vendre RONA à un acheteur intéressé et ainsi, récupérer leurs billes avant de devoir fermer des points de vente eux-mêmes et subir l’opprobre populaire.

Louis Gervais
Québec