«Pour 900 000 $, on va avoir 3000 athlètes avec des équipes, des familles. Ça c'est payant», a lancé Régis Labeaume en allusion aux Jeux mondiaux des maîtres 2015, annoncés cette semaine.

Je ne comprends rien, M. Labeaume, mais je l'assume

En réaction au texte «'C'est pathétique et inqualifiable'» de la journaliste Valérie Gaudreau
Ainsi donc, le maire a ironisé en applaudissant son vis-a-vis (Paul Shoiry), en levant le pouce et en disant: «Merci d'assainir le climat politique.» Vraiment, c'est le comble !
Les citoyens de la ville de Québec sont en droit de se poser la question suivante: qui tente « d'assainir le climat»? D'après M. Labeaume, ce ne sont pas les membres de l'oppostion, non plus les syndiqués, encore moins les gens de la météo, certains analystes ou journalistes et j'en passe!
Chaque citation du maire Labeaume devient la pire de la liste. Chaque fois, je me rends compte que je ne suis pas au bout de mes surprises et de mes déceptions. À quand un comportement plus respectueux, des paroles réfléchies, des remarques plus polies? Un comportement plus digne, quoi! Et ce, des deux côtés de la salle. Bien sûr, ma remarque me campera parmi ceux et celles qui ne comprennent rien, mais je l'assume.
Céline Beaulieu, Québec