Interprétation biaisée

Madame Françoise David, comme vous interprétez de manière biaisée les propos de monsieur Jean-François Lisée! Vous prétendez qu'il aurait dit : «Surtout oubliez qu'on est souverainistes, faites semblant qu'on ne l'est pas, là, pour vous rassurer».
Moi, au contraire, je crois que le sens de ses paroles était qu'il faut d'abord préparer la souveraineté avant de la proposer. Autrement, le fait de parler de référendum ne pourrait que nuire à la cause de la souveraineté parce que les libéraux se servent uniquement du mot «référendum» pour diaboliser de façon globale les discussions de fond sur la souveraineté. Lors de la dernière campagne électorale, les libéraux n'ont eu qu'à peser sur le piton «référendum» pour se faire élire. La proposition de monsieur Lisée vise justement à éviter cet écueil en donnant du contenu à ce concept pour le dédiaboliser avant de le proposer à nouveau aux Québécois. Les voies à suivre sont déjà là, dans ces quelques mots qu'il a déjà prononcés. Encore faut-il vouloir les entendre. 
De grâce, Madame David, ayez assez de classe pour reconnaître le discours de monsieur Lisée pour ce qu'il est au lieu de vous aveugler sur une fausse interprétation de ses propos. Vous me décevez grandement. Je vous croyais ouverte aux débats. Devrais-je me raviser? 
Gisèle Filion, Montréal