Insultes aux survivants de la thalidomide

En décembre dernier, le ministre des personnes handicapées Kent Hehr a tenu des propos blessants face aux survivants de la thalidomide. Le Ministre a dit: «Vous n’êtes pas tant à plaindre, tout le monde au Canada a une histoire qui fait pleurer». Il a également dit: «Il ne vous reste probablement que 10 ans à vivre, c’est une bonne nouvelle pour le Gouvernement». Le Ministre a nié ces dires. Il ne devrait pas oublier que tous les débats en chambre sont enregistrés et ne laissent aucune place à l’interprétation.

Le comité de travail des survivants de la thalidomide demande au Gouvernement canadien de respecter son engagement à l’effet d’offrir une compensation, car un médicament utilisé pour soulager les nausées des femmes enceintes au tournant des années 60 a causé différents types de malformations. 

Survivante de la thalidomide, je n’ai pas réussi à toucher l’indemnité à laquelle j’ai droit après deux ans de démarches. J’espère que le Gouvernement fédéral répondra positivement et avec un plus grand degré d’empathie à notre cause.

Marie Demers

Québec