La commission parlementaire sur le projet de charte.

Instituer une charte de la laïcité - Ce que vous en pensez (1)

La religion des laïcs
La religion des laïcs
Le gouvernement veut adopter une charte sur la laïcité pour faire face à la menace islamique et sortir toutes les religions des établissements et organismes publics. Selon les statistiques de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec, il y a au Québec 12 religions différentes incluant pas moins de 79 confessions ou églises. En agissant de la sorte, le gouvernement fait une chose et son contraire. Son contraire parce qu'il crée une nouvelle religion, soit la laïcité. Est-ce qu'il y a une différence entre la laïcité et les religions existantes au Québec? Selon moi, non. Pourquoi? Parce que l'on retrouve dans le projet de loi sur la laïcité les mêmes contraintes que dans toutes les religions existantes au Québec ou ailleurs à travers le monde, c'est-à-dire des obligations, des contraintes, des interdictions, des menaces, des sanctions. En adoptant cette charte, est-ce que nous faisons avancer le Québec ou faisons-nous seulement plaisir à ces laïcs qui ne veulent pas entendre parler d'aucune religion excepté la leur?
Jacques Larose, Québec
------------
Un dérapage malsain
J'écoutais le représentant du PLQ s'exprimer sur le principe sacré de la liberté d'expression qu'a toujours défendue son parti à l'émission 24h en 60 minutes du 13 janvier, et je ne pouvais m'empêcher de constater à quel point il tentait d'entraîner les auditeurs dans le sentier d'un dérapage malsain et démagogique.
En effet, lorsque nous prenons conscience des véritables enjeux du projet de loi 60 sur l'interdiction des signes religieux ostentatoires en milieu de travail pour les employés (es) de l'État, jamais il n'est question de brimer les libertés individuelles mais plutôt de respecter, et cela pour «toutes» les confessions religieuses, le principe de la laïcité de l'État québécois.
Pour employer une image désormais malheureusement célèbre, j'ai l'impression qu'à entendre certains détracteurs du projet de charte de la laïcité, le train déraille complètement de son trajet. Reste à espérer que les audiences qui débutent sur le projet de loi 60 contribueront à garder le train sur ses rails si nous désirons qu'il parvienne à destination!
Henri Marineau, Québec
------------
Une charte malmenée
Le gouvernement du Parti québécois a bien fait d'instaurer une commission parlementaire sur le projet de charte québécoise si on tient compte de l'enjeu, des positions divergentes et variées recueillies dans la tournée d'avant-projet. Par contre, je trouve un peu contraignante la façon dont le ministre des Institutions démocratiques Bernard Drainville a lancé le débat.
En effet d'entrée de jeu, le ministre a indiqué qu'il n'était pas question que le gouvernement recule sur son projet d'interdire aux employés de l'État de porter des signes religieux. Même si, à bon droit, le gouvernement Marois écarte tout compromis sur la question épineuse des signes religieux, je suis d'avis qu'on aurait dû éviter de mettre des balises dans ce long débat que l'on veut serein et respectueux. De ce fait, la commission devra entendre plus de 200 personnes ou groupes qui sont intéressés à témoigner, à faire valoir leur point de vue aux élus et à la population.
Oui, ça nous prend une charte des valeurs, mais il faut que le gouvernement soit prêt à faire certains compromis s'il veut que la population adhère à son projet.
Jocelyn Boily, Québec
----------
Vous voulez réagir à ce sujet d'actualité qu'est la charte, écrivez-nous à opinion@lesoleil.com. Votre commentaire doit être court et accompagné de votre nom, de votre adresse et de votre numéro de téléphone.
opinion@lesoleil.com