Insolentes pétrolières

Trop belles pour être vraies! Elles se présentent sous de beaux atours comme des renardes pour nous faire lâcher le morceau comme le corbeau de La Fontaine.
J'ai en mémoire vivante le déversement en 1989 de l'Exxon Valdez, propriété de la puissante et ultra-riche pétrolière top 5 mondial Exxon Mobil, condamnée en 1994 à verser 5 milliards $ et qui a réglé en 2008 à 0,5 milliard $.
Les mêmes histoires se sont répétées partout sur la planète et se répéteront si on leur dit oui. Moi, c'est non de faire potentiellement à notre Saint-Laurent ce qu'elles ont fait ailleurs en plusieurs «accidents», dont dans le golfe de l'Alaska, le golfe du Mexique, aux Îles-de-la-Madeleine, à Lac-Mégantic et la rivière Saskatchewan. 
Non aux projets Énergie Est, Anticosti et Old Harry. Oui aux verts projets éoliens, solaires et électriques.
Gilles Viel, L'Islet-sur-Mer