Infoman a sauvé la Saint-Sylvestre

À mon avis, Infoman a sauvé la Saint-Sylvestre avec sa revue de l'année 2016.
Nous ne pouvons pas en dire autant du Bye Bye 2016. Pour moi, qui en ai vu plusieurs depuis 1969, celui de cette année était le pire que j'ai vu.
Le but d'un Bye Bye est de faire une revue des événements importants qui ont marqué l'année, avec humour pour distraire les fêtards du 31 décembre et non les endormir. Sans trop exagérer, les nouvelles importantes y étaient, mais je ne sais pas encore où l'humour était ou bien je ne comprends rien à l'humour.
Avec le talent humoristique qu'il y avait sur ce plateau, comment a pu faire Simon-Olivier Fecteau pour rendre ce rendez-vous d'informations et d'humour aussi inintéressant. 
Marc-André Ruel, Val-Bélair
***
Je continuerai...
Les attentats, qu'ils soient commis par convictions religieuses ou non, existent depuis que l'Homme est sur la Terre. Ces actes de barbarie ne cesseront jamais tant que l'Homme est présent. Ces terroristes ne pourront jamais être punis à la hauteur de leurs actes. Rien ne ressuscitera les victimes, qui seront oubliées jusqu'à ce que d'autres tristes événements surviennent, habituellement dans les jours et semaines qui suivent. On ne se souvient jamais des victimes, mais toujours du terroriste. Leur portons-nous pas trop d'attention médiatique? Devrions-nous pas parler des victimes, afin de les immortaliser, plutôt que de parler de ceux qui ont l'arme à la main.
Croyez-vous que ceux qui se sont fait arracher la vie sont victimes du terrorisme? Eh bien non. Les victimes, ce sont ceux qui ont peur et qui changeront leurs habitudes quotidiennes par crainte d'être le prochain sur la liste. Peu importe l'ampleur des attentats et peu importe les chefs d'orchestre de ces actes, je continuerai. Je continuerai de prendre l'avion sans crainte, je continuerai de voyager, je continuerai de dénoncer ces actes et je continuerai d'être indifférent à la terreur qu'ils tentent de semer.
C'est en étant indifférent à leur tentative de terreur que nous serons plus fort et que nous pourrons les combattre. Utiliser la force contre la force ne change rien sauf accentuer la terreur dans ce monde rempli de haine.
Si vous sentez tranquillement une certaine insécurité face à ces aliénés dangereux, rappelez-vous qu'il y a plus de chance qu'un chauffard vous enlève la vie sur l'autoroute 20 que de se faire attaquer à l'aéroport Montréal-Trudeau.
Nicolas Moughabghab, Montréal