Imputabilité à la DPJ? 

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Soleil
Bravo à Mylène Moisan pour sa défense de cet enfant de huit ans, enlevé à sa mère bonne et compétente afin d'être confié au père alcoolique et problématique par le personnel de la DPJ.

Ce n’est pas la première fois que l’on constate que si beaucoup de gens de grande valeur travaillent à la DPJ, il y a aussi beaucoup trop d’incompétents qui mettent en danger la vie des enfants et qui ne sont jamais imputables de leurs décisions irresponsables. 

Il faut rendre ces fonctionnaires vraiment imputables de leurs décisions, avec des sanctions sérieuses, voir le congédiement. 

Il faut aussi permettre au personnel dévoué et compétent de dénoncer ceux qui ne le sont pas. Sinon ce seront encore plus d’enfants qui paieront le prix, parfois la mort, pour l’incompétence de certains membres de la DPJ. De toute évidence, un grand ménage doit se faire parmi le personnel de la DPJ. Sans oublier le beau travail de la majorité qui mérite d’être mieux appuyé.

André Michaud, Québec

LIRE AUSSI : Huit ans, confié au papa alcoolique