Yves Bolduc

Honorable conséquence?

Le premier ministre Philippe Couillard et le ministre de la Santé Gaétan Barrette ont beau chercher des excuses, il y a bien une affaire Yves Bolduc qui fait mal au gouvernement.
Une affaire qui, dans les circonstances politiques actuelles, alimente le cynisme et qui ne peut malheureusement s'expliquer autrement que par une grave faute de jugement politique de la part du député-ministre Yves Bolduc. Inutile de revenir sur les gestes posés. Les faits sont avérés et il a lui même la candeur de les reconnaître. Le premier ministre, bien conscient des réactions négatives de cet impair, n'a pas osé exprimer spontanément ses états d'âme. Mais la sanction ne manquera pas de venir. Quant au ministre Bolduc, s'il veut relever son image publique et réparer le mal qu'il a fait, pourquoi ne s'engagerait-il pas à remettre une partie des sommes perçues à l'un de ses organismes qui en ont bien besoin? Une conséquence honorable qui aurait le mérite d'apaiser le climat de la rentrée parlementaire de l'automne.
Claude Poulin
Comté de Jean-Talon, Québec