GSP et l'intimidation

Georges St-Pierre, super-vedette des combats ultimes se déroulant avec extrême intensité à l’image des jeux antiques, prend sa retraite.

Un palmarès impressionnant de titres, une réputation planétaire d’athlète de haut niveau, une vedette qui suscite l’admiration par sa détermination à toute épreuve dans un sport qui est rébarbatif aux âmes sensibles. Et tout cet entraînement rigoureux incontournable pour affronter des adversaires redoutables, se battre avec férocité, encaisser une mitraille de coups, gagner et perdre et revenir sans cesse à la charge. Peu importe notre opinion à l’égard de ce sport; il y a une motivation de dépassement. Georges St-Pierre a opté pour cette voie pour contrer une violence encore plus dévastatrice. On parle d’intimidation à l’école et il y a tant d’exemples tragiques. L’urgence de l’enrayer; aider et s’aider!

Douglas Beauchamp, Québec