Flânage et correspondances

Je prends l’autobus du RTC pour aller travailler. Je suis dans la soixantaine.

Ça me prend 1h15 pour l’aller, ma correspondance ne coïncide pas. Je flâne 30 minutes le matin et, pour le retour, je flâne autant. Au terminus Beauport, il y a deux pancartes «Défense de flâner». 

Les chauffeurs, eux, se font transporter en minibus et taxi. Elle est où ma qualité de vie avec les autobus du RTC? Je n’y gagne que des pertes de temps et d’énergie. Rémi Normand disait en 2018 de s’attendre à prendre plus de correspondances. 

Il faut faire l’aveugle pour ne pas voir ou ne pas y voir. Gros transport politique incompétent.

Francine Tremblay

Beauport