Fernande Bolduc et l’héritage de sa mère

Comme le mentionnait le Musée de la Gaspésie par communiqué, est décédée le lundi 16 juillet Fernande Bolduc, une grande protectrice du patrimoine chanté au Québec. Elle a consacré sa vie à défendre et à promouvoir l’héritage de sa mère, la célèbre Gaspésienne «Mme Bolduc», première auteure-compositrice-interprète au Québec.

Au moment où j’étais directeur du Musée de la Gaspésie, Fernande Bolduc y a fait don, en juin 1984, d’une des plus importantes collections du Musée, soit la collection Bolduc comprenant des objets, des archives et des photos ayant appartenu à sa mère et témoignant de la vie familiale et de la carrière de la célèbre chanteuse. J’ai eu aussi une constante collaboration de Fernande dans les projets que j’ai réalisés afin que l’apport de sa mère à l’histoire de la chanson au Québec et au Canada français soit davantage reconnu et valorisé dont l’obtention par le gouvernement canadien d’un timbre commémoratif (Postes Canada) et d’une plaque commémorative (Commission des lieux et monuments historiques du Canada), cette dernière ayant été placée à Newport, village natal de Mary Travers, dite Mme Bolduc. 

Même après avoir quitté le Musée, je recevais parfois des appels de Fernande qui, dans un souci constant de préserver la véracité des faits touchant sa mère, me demandait d’intervenir pour rectifier des propos non véridiques tenus dans des articles de journaux ou des programmes de radio ou de télé. On peut dire mission accomplie pour Fernande qui nous quitte au moment où un film paraît sur sa mère et que le Musée de la Gaspésie présente l’intéressante exposition «Mme Bolduc en tournée»
Mes condoléances à la famille de Fernande et à ses proches.

Jean-Marie Fallu, Ex-directeur du Musée de la Gaspésie, Gaspé