«Fake News»

Prenant la défense de deux journalistes myanmarais de l’agence de presse Reuters accusés d’atteinte aux secrets d’État, l’ambassadrice des États-Unis à l’ONU, Nikki Haley, a déclaré : «Ils n’auraient jamais dû être ciblés de manière injuste, menacés ou persécutés pour avoir simplement fait leur travail.»

Venant d’une fidèle proche de Donald Trump, qui passe son temps à dénigrer et à menacer les médias et les journalistes intègres, on pourrait croire à une fausse nouvelle.

Sylvio Le Blanc, Montréal