Fake news

Est-ce à Donald J. Trump et à son entourage que nous devons l’expression «fake news» qui signifie «fausse nouvelle»; mais voilà, n’y a t-il pas d’autres genres de nouvelles dont regorgent l’actualité médiatique et qui n’en sont pas tout à fait et qu’on peut caractériser autrement.

Par exemple:

les «bake» news (à répétition, recuite, redondante, etc.)

les «awake» news, ces nouvelles qui nous secouent et nous réveillent

les «headache» news, celles qui donnent un mal de tête

les «lake» news (tourisme, voyage, évasion)

les «quake» news (tremblement de terre)

les «heartache» news, celles qui nous brisent le coeur (le CH ne fait pas les séries... sic)

les «mistake» news, celles qui sont carrément des erreurs

les «sweepstake» news, avez-vous vérifié votre 6/49?

les «cupcake» news, les nouvelles mettant en scène des mignons bébés

les «remake» news, une nouvelle mouture des Pays d’en haut

les «forsake» news, celles qu’on abandonne à l’oubli

les «disc brake» news, les accidents de char

les «flake» news, les insignifiantes...

Guy Mercier, Québec