Facebook, non merci

Depuis quelque temps, tant à Radio-Canada qu'à TVA, lors de bulletins de nouvelles, on nous impose des commentaires de nobodys qui s'expriment sur Facebook.
Depuis quand l'opinion d'inconnus doit faire partie d'un bulletin de nouvelles? Quel est l'intérêt de connaître l'opinion de madame Tremblay de Saguenay ou de monsieur Landry de Sorel?
Si je veux connaître les états d'âme d'utilisateurs de Facebook, je n'ai qu'à surfer sur le site. Pas besoin de Radio-Canada ni de TVA pour ça. Désolant!
Louis Létourneau, Québec