Encore une fois au nom de la religion

Nous condamnons les atrocités commises par l'EI mais nous nous taisons devant une réalité qui se passe chez nous encore une fois au nom de la religion.
Tuer quelqu'un de sang-froid parce qu'il ne porte pas le voile ou laisser mourir quelqu'un à petit feu au bout de son sang. Comment, comme société civilisée, ne pouvons-nous pas intervenir dans un cas semblable alors que nous pouvons condamner pour un crime d'honneur?
Les Témoins de Jéhovah ne votent pas mais utilisent les lois quand bon leur semble ainsi que la Charte des droits et libertés. À quand un gouvernement qui se tiendra debout devant ces situations? Il s'agit ici de vie humaine et d'un enfant qui devient orphelin.
J'aimerais bien entendre le père et le mari. Quelle tristesse et chapeau au personnel soignant, je suis persuadé que vous avez fait tout ce qui était possible dans les circonstances.
Jean-Pierre Bouchard, Québec