En réaction au texte de Henri Marineau

Ce genre de critique est très bien connue de la position de l'Église au sujet de l'homosexualité, de l'avortement, du divorce, de l'euthanasie, etc. Comme si la mission de l'Église se limitait aux seules questions reliées à la sexualité et à la mort! Quelle vue bien courte, réductrice, de sa mission! C'est tout l'Homme, personne et collectivité, qui intéresse l'Église : justice, paix, aide aux malades, aux minorités discriminées et aux réfugiés, culture, éducation, spiritualité, etc.
Mais bien des personnes s'arrêtent aux seuls domaines privilégiés par les médias. Domaines sur lesquels elle ne peut substantiellement changer, sinon elle ne serait plus l'Église! L'Église n'est pas un parti politique! Comme Mère Teresa avait répondu à un journaliste qui lui demandait avec insistance ce qui devait changer dans l'Église, elle répondit simplement : «toi et moi».
Michel Leblanc, Entrelacs