Elzéar Bernier et l'oubli

Lors d'événements officiels, on souligne le travail et l'importance d'une personne qui a influencé notre quotidien. À ces occasions on remet une oeuvre d'art, peinture, gravure ou une sculpture, sans mentionner l'artiste qui l'a créée. Comme si un bien acquis n'avait plus d'auteur.
Un exemple récent est celui où on a dévoilé la statue du capitaine Elzéar Bernier au quai Paquet à Lévis. Personnage historique très important oublié de nos gouvernants.
Tous les dignitaires, les députés, maires et officiels étaient pourtant sur place, eux qui se disent très intéressés par la culture. Tous les médias assistaient aussi à cet événement. Pourtant aucune mention de l'artiste Michel Binette, qui a une feuille de route assez enviable, n'est faite. Et encore moins l'atelier où a été coulée cette oeuvre, soit à Inverness.
Serait-ce trop demander de respecter des artistes qui vous rendent la vie moins monotone?
Carol Poulin, artiste, Saint-Augustin