Elle danse avec les loups

En réaction au texte «Une petite fille au milieu des loups-garous», paru le 22 août
Bravo «petite fille», j'aime de toi cet élan non-violent et ton désir de compréhension; tu me rejoins et ton point de vue aussi. J'aime ton audace dans l'action mais... Pourquoi l'anonymat? L'anonymat n'est-il pas un masque? 
Je te cite : «mais si c'est une cause qui vous tient à coeur, ça sert à quoi de se cacher le visage? ... et de garder l'anonymat!» Je me défends de te juger, surtout que je n'ai pas ton audace. Tu as tes raisons que je ne connais pas. Une partie de toi se manifeste, une autre choisit de rester dans l'ombre : de quoi a-t-elle peur? Je te cite : «... si on remplace nos peurs par l'espoir de mieux se comprendre...». Pour moi te connaître serait un honneur.
Benoit Michaud, Québec