Elizabeth May «vert» la sortie!

Voilà que la chef du Parti vert, Elizabeth May, plie bagage après une campagne électorale décevante en récolte des suffrages exprimés. L’avion roule mais ne s’envole pas. Ce parti, vêtu de haillons, chancelle entre plaisirs et souffrances. Les opinions politiques de la chef ne bousculaient pas l’opinion publique; des coups d’épée dans l’eau!

Son programme écologique a clairement devancé sa notoriété et son image, tel fut son destin. Ses visions politiques, tout sauf exhaustives, sur l’économie, l’immigration et les transports furent myopes. Oui, c’est bien beau la planète verte, j’y adhère entièrement, mais il n’y a pas que ça! La vie en rose doit se vivre dans tous les domaines politiques avec un spectre élargi. Le Parti vert doit absolument connaître la reviviscence.

Michel Beaumont, Québec