Stephen Harper

Du sable dans l'engrenage

Les libéraux de Justin Trudeau auront du fil à retordre pour remettre le Canada sur les rails, car, en 10 ans, les conservateurs ont placé leurs pions un peu partout dans l'appareil étatique. Des exécutants mal intentionnés peuvent facilement engorger un service, faire déraper un projet, laisser dormir une enquête...
Un exemple? Le fameux registre des armes à feu. D'abord, on a sous-estimé les coûts, ensuite on a choisi une firme qui avait déjà un mauvais dossier, puis on a, de toute évidence, oublié de superviser le projet. Résultat : plus d'un milliard en dépassement de coûts. Les opposants ont alors crié au scandale et proposé leur remède : abolir le registre! Le Gros Bon Sens aurait dit : «Ce projet a coûté beaucoup trop cher. Voyons où est passé notre argent et essayons de le récupérer!» Il est bien naïf de croire que l'incompétence ou le hasard sont les seuls responsables de tout cet argent public qui disparaît dans les limbes. Dans chaque parti politique, il y a des gens qui font passer leurs intérêts en premier, mais, en 10 ans, on a pu voir que les conservateurs sont les champions de la partisanerie. Quand votre main gauche ignore ce que fait votre main droite...
Hélène Marquis, Verdun