-

Du lait, des pommes et des oranges

Dans une note de L'Institut économique de Montréal, Vincent Geloso et Alexandre Moreau reprennent l'idée que la gestion de l'offre doit être abolie. Ils y évoquent la possibilité que le prix du lait passe de 4,93 $ à 2,08 $ pour deux litres de lait, sur la base d'une comparaison avec le prix aux États-Unis. Leurs sources de données sont respectivement Statistique Canada et le Bureau of Labor Statistics.
Petit détail négligé, le prix canadien est basé sur un contenant de un litre, le format le plus cher sur le marché. Aux États-Unis par contre, il s'agit du contenant de un gallon (3,8 litres), le moins cher sur le marché. Bref, leur analyse, basée sur une fausse prémisse, conduit donc à une fausse promesse de baisse des prix.
De fait, d'avril 2016 à mars 2017, la période retenue dans leur analyse, le prix du litre de lait au consommateur en dollar canadien, basé sur des formats comparables et sur l'épicerie en ligne, était de 1,58 $/litre à Québec contre 1,50 $/litre à Washington. Grosse économie en vue!
Daniel-Mercier Gouin, groéconomiste, Université Laval