Du front tout le tour de la tête

Il est presque odieux, voire malsain, d’entendre l’ex-ministre libérale et maintenant députée de l’opposition officielle en matière d’immigration, Dominique Anglade, dénoncer l’amateurisme de la CAQ dans les dossiers des 18 000 immigrants en attente d’être traités. C’est sous la gouverne des libéraux que ces demandes se sont accumulées et maintenant ils décrient la situation comme inhumaine!

Le gouvernement Legault a déposé le projet de loi posant les assises de son plan en immigration prévoyant notamment que les candidats à l’immigration devront subir un test des valeurs québécoises. Il est malhonnête et mensonger de laisser sous-entendre que des gens devront quitter le Québec à la suite de l’adoption du projet de loi 9.

Le ministre de l’Immigration Simon Jolin-Barrette a clairement dit que les immigrants qui sont déjà au Québec en situation d’emploi seront traités en priorité s’ils en font la demande. Il me semble que c’est facile à comprendre que les immigrants acceptent ces nouvelles règles et, au lieu de jouer à la vierge offensée, embarquent dans cette nouvelle façon de gérer l’immigration au Québec. Fini le laisser-­aller et il faut que le Québec se donne une vraie politique d’immigration économique.

Jocelyn Boily, Québec