Dragage n’est pas adaptation

Le Port de Québec nous inonde de pleines pages de publicité pour vendre à la population son projet de terminal de conteneurs en eau profonde. Ce projet va altérer de manière définitive le paysage de la ville, en particulier de la baie de Beauport et modifier le quotidien de toute une population de la ville à proximité.

«Le Saint-Laurent doit s’adapter», lit-on. C’est comme si draguer le fond pour atteindre 16 mètres, ajouter 17 hectares de terre-plein et une ligne de quai de 610 mètres étaient de l’adaptation. C’est de la destruction!

Que ce projet soit aussi soumis à Environnement Québec. C’est un lavage de cerveau en eau profonde.

Richard Gagné, Sainte-Pétronille