«Non seulement il y a trop de monde, mais je crois aussi à la saine rotation du personnel politique, a justifié Régis Labeaume. Ils faisaient partie des deux qui n'avaient plus leur place dans Équipe Labeaume et je pense qu'ils l'avaient compris.»

Donnez-lui un miroir!

Encore une fois, le maire Labeaume nous a fait honte. Après s'être permis de parler de la santé d'un président de syndicat, ce qui est inacceptable peu importe les différences d'opinion, il ne trouve même pas le coeur de s'excuser lui-même pour ses propos. Il demande à son attaché de presse de s'excuser à sa place. Et il a le culot de dire que «ce n'est pas ce qu'il voulait faire» (mentionner l'état de santé du président de syndicat). Il nous prend vraiment pour des valises! Quand je pense qu'il se permet de traiter ses employés de pleutres... N'est-ce pas ce même maire qui disait il n'y a pas si longtemps que ses pompiers devraient se faire poser un coeur? J'espère que quelqu'un lui donnera un miroir pour Noël pour qu'il puisse se regarder dedans. Notre maire est vraiment une petite personne. Et ce n'est pas de son physique dont je parle!
Encore une fois, le maire Labeaume nous a fait honte. Après s'être permis de parler de la santé d'un président de syndicat, ce qui est inacceptable peu importe les différences d'opinion, il ne trouve même pas le coeur de s'excuser lui-même pour ses propos. Il demande à son attaché de presse de s'excuser à sa place. Et il a le culot de dire que «ce n'est pas ce qu'il voulait faire» (mentionner l'état de santé du président de syndicat). Il nous prend vraiment pour des valises! Quand je pense qu'il se permet de traiter ses employés de pleutres... N'est-ce pas ce même maire qui disait il n'y a pas si longtemps que ses pompiers devraient se faire poser un coeur? J'espère que quelqu'un lui donnera un miroir pour Noël pour qu'il puisse se regarder dedans. Notre maire est vraiment une petite personne. Et ce n'est pas de son physique dont je parle!
Frédéric Aubé, Québec