Division au Vatican?

Entre le pape François et le cardinal Marc Ouellet, y a-t-il une différence de point de vue en ce qui concerne leur attitude à l'égard des divorcés remariés? À lire la nouvelle au journal Le Soleil du 19 avril dernier, il semble que oui. Que faut-il en penser? Il est certain qu'aucun des deux n'approuve le divorce. Mais une fois que le divorce a eu lieu, comment se comporter à l'égard des divorcés, remariés ou pas? Ont-ils accès aux sacrements ou non? Ils ont sûrement besoin du Christ pour être vraiment heureux.
Si leur conscience leur permet d'approcher des sacrements, qui peut les empêcher? Le Christ lui-même a bien affirmé : «Je ne suis pas venu pour juger, mais pour sauver.» Comment sortir de ce dilemme? Doit-on recourir au théologien qu'est Mgr Ouellet ou bien au pape François, le promoteur de la miséricorde de Dieu? Ces deux positions, en principe, ne sont pas censées être opposées. Comment les concilier? Par l'Esprit de Dieu en nous, et pas autrement.
Père Paul Karim
Québec