Dimanche au soir à Limoilou... dans un salon près de chez vous

Dimanche soir dernier, accueillis dans la chaleur d'un appartement de Limoilou, quelques dizaines de privilégiés mélomanes et moi avons assisté à un bijou de concert.
Dimanche soir dernier, accueillis dans la chaleur d'un appartement de Limoilou, quelques dizaines de privilégiés mélomanes et moi avons assisté à un bijou de concert.
«Dans un salon près de chez vous», voilà la formule originale retenue par quatre virtuoses pour offrir, dans cet écrin aussi «confo» qu'inattendu, une prestation d'environ une heure et des soupirs! Décontractée et souriante, la formule pensée par Stéphane Fontaine, clarinette (notamment clarinette solo de l'OSQ), Vincent Boilard, hautbois, Isabelle Lépine, basson, et Olivier Hébert-Bouchard, pianiste et responsable des arrangements, donne aussi lieu à de riches présentations des oeuvres interprétées, pimentées d'anecdotes savoureuses, personnelles et instructives. Quelle brillante et délectable proposition !
Au programme, des airs et extraits de grands opéras, parmi les plus solides, dans des arrangements remarquables, conçus pour basson, clarinette, hautbois et piano. Olivier H.-Bouchard a même «commis» un remix de Carmen aux accents que Gerswhin n'aurait sans doute pas reniés. Le cor anglais et le hautbois d'amour viendront aussi se pointer le bout de l'anche double pour donner la chance à Vincent Boilard de faire valoir le charme de leurs particularités trop peu connues.
Enveloppés grâce à cette extraordinaire proximité, on se pince presque pour bien se rappeler qu'on est en 2014, dans un «appart» d'un Limoilou fraîchement blanchi par quelques centimètres de nouvelle neige, et non au XIXe siècle dans un chic salon musical du Paris d'alors. Rien de trop chic ici, mais pas moins de classe, de qualité et surtout de cohésion et d'harmonie entre ces quatre artistes qui ont investi tant de temps de préparation pour nous livrer ainsi la perfection... et même un plateau de truffes comme collation!
Au final, on se dit que d'autres privilégiés devraient pouvoir profiter de cette géniale idée si généreusement partagée, toucher à la Beauté qui fait tant de bien à l'âme, au coeur et à ses pensées. Et le tout sans subvention, mais avec le souffle, les vents et l'amour de la musique! Merci!
Louise Boisvert, Lévis