De jeunes partisans de Trump après que celui-ci ait remporté les élections américaines.

Dieu, un salopard

L'élection de Donald Trump à la présidence américaine pour au moins les quatre prochaines années confirme la montée dangereuse de la droite (pour ne pas dire, de l'extrême droite!), autant à l'échelle de la planète que de ce côté-ci de l'océan.
On l'a bien vu à travers les manifs lors de la visite à Québec de Marine Le Pen, du Front national français, récemment.
Rien que le fait de voir que les États-Uniens ont confié les leviers du pouvoir à un personnage aussi grotesque me fait peur, excessivement peur! Surtout quand j'entends l'expression vox populi, vox Dei (en latin : la voix du peuple, la voix de Dieu). Si tel est le cas, alors Dieu est un salopard!
Luc J. VigneaultQuébec