Déversement: où sont les verts?

Voilà que la Ville de Québec annonce, bien candidement, un important déversement de 125 millions de litres d’eaux usées dans le fleuve. Pourtant, la Ville prône des saines habitudes environnementales.

De l’autre côté, vous en conviendrez, on ne se gêne pas pour transgresser les règles du jeu à travers des vertus à géométrie variable! À mes yeux, le plus choquant demeure le silence de notre chien de garde, encore une fois incapable d’aboyer, du ministère de l’Environnement, qui devient volontairement sourd, aveugle, muet et consentant! On repassera pour la protection et la fierté!

Où sont nos chers environnementalistes et nos députés qui se prennent souvent pour des chevaliers de l’environnement? Leurs capteurs ne détectent rien! Ont-ils soudainement perdu leurs convictions et le goût de passer devant les caméras avec une voix affirmée? Ces défenseurs de l’environnement me déçoivent au plus haut point; je ne les crois plus du tout. Ils sèment la déception. Où sont les vrais verts?

Michel Beaumont, Québec