Des politiciens aveugles

En réaction au texte «L'îlot Charlevoix à la Ville pour 1 M$», paru le 31 août
Annie Morin nous apprenait hier que l'Îlot Charlevoix, près de l'Hôtel Dieu de Québec, avait été cédé à la Ville de Québec par le gouvernement provincial pour la somme d'un million$. Ce terrain avait été laissé vacant par la démolition des édifices qui s'y trouvaient, en prévision de l'agrandissement éventuel de cet hôpital. Ce dégagement a permis la mise en valeur d'une perspective unique, laissant voir une partie du vieil hôpital et de sa petite chapelle. Une véritable carte postale. J'avais déjà souligné dans cette rubrique après la disparition des édifices toute la beauté de ce site. La photo accompagnant l'article l'illustre bien.
J'ai eu beau lire et relire l'article en question, aucune mention d'une seule petite possibilité d'y faire un espace vert. Seul un édifice est envisagé aux yeux de tous les politiciens alors présents lors de l'annonce de cette transaction à l'hôtel de ville de Québec ou mentionnés.
Allez déambuler dans la Côte du Palais, regardez et imaginez un espace vert, un petit parc, mettant en valeur ce site unique ainsi dévoilé. Pourrait naître Place de la Chapelle. Faut-il rappeler que c'est au coeur des vieux murs, au coeur d'un secteur classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco. Un peu de vision de votre part serait bienvenue.
Richard Gagné, Sainte-Pétronille