Des piétons comblés et reconnaissants

Les centaines de piétons utilisant la piste cyclable aménagée sur le terre-plein du boulevard Pierre-Bertrand remercient la Ville d’avoir répondu à leurs demandes. Construite en 2017 au coût de plusieurs millions de dollars, la piste n’était pas ouverte l’hiver entre la rue Samson et le boulevard Lebourgneuf.

J’ai écrit plusieurs fois à la Ville afin d’implorer le déneigement de cette piste, car il était devenu hasardeux de se rendre à pied aux différents restaurants, commerces ou entreprises situés le long du boulevard.

Bravo et merci aux représentants qui sont revenus sur leur décision en déneigeant la piste. Même si nous n’avons pas eu de super tempête, le déneigement et l’entretien après les deux bordées de neige et verglas nous ont permis d’y circuler sans affronter les nombreux dangers de marcher le long du boulevard qui est devenu une artère dont la circulation à trois voies est lourde.

Avant, on se tapait un chemin dans la neige. Mais à l’arrivée des vraies tempêtes, nous étions forcés de nous rabattre sur les voies de circulation, ce qui augmentait les risques d’accident pour les piétons, cyclistes et automobilistes.

Jocelyn Boily, Québec

***

LA POLITIQUE EN SPECTACLE

En réaction au Point de vue «Catherine Dorion, Antigone et “mon coeur me dit”» de Samuel Matteau paru le 28 décembre

Dans son commentaire sur Catherine Dorion, Samuel Matteau écrit: «Et ce qui choque le pouvoir en place, c’est l’habileté impressionnante de Catherine Dorion à fissurer le spectacle».

C’est précisément sur ce point précis que l’on devient perplexe.

Allez dire aux chauffeurs de taxi ou aux étudiants étrangers que la politique est un spectacle et qu’on doit discuter en priorité du costume de scène de Catherine Dorion et ils vous répondront sûrement que le coût du billet est beaucoup trop élevé.

Jacques Nicole, Québec