Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Des élections fédérales au printemps ?

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Des rumeurs circulent dans les officines du Parlement à l’effet que des élections fédérales pourraient se tenir au printemps. La raison de ces rumeurs ? Le commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique, Mario Dion, prévient qu’il ne déposera pas son rapport très attendu sur le comportement de Justin Trudeau dans l’affaire UNIS (WE Charity) en pleine campagne électorale printanière. Un rapport blâmant une troisième fois Justin Trudeau risquerait de nuire considérablement à sa crédibilité s’il s’ajoutait à son voyage sur l’île privée de l’Aga Khan et à l’affaire Jody Wilson-Raybould.

Par ailleurs, Justin Trudeau s’est engagé à plusieurs reprises à ce que tous les Canadiens qui le désirent soient vaccinés à la fin septembre. Le cas échéant, une telle situation placerait le premier ministre en bonne position pour déclencher des élections à l’automne. Or, Pfizer éprouve des difficultés à respecter ses échéances et Moderna vient d’annoncer des retards eu égard aux prochaines livraisons. Bref, le pari de Justin Trudeau est une arme à deux tranchants. Ou ça passe ou ça casse.

Enfin, la ministre des Finances devra bien présenter un jour un budget qui, sans surprises, pourrait friser un déficit de quelque 400 milliards $. À cet effet, je serais surpris que tous les partis d’opposition donnent leur aval à un tel déficit. Or, le gouvernement libéral étant minoritaire, le budget risque d’être rejeté, auquel cas les Canadiens devront être convoqués aux urnes. Quand ? Impossible de le prévoir pour l’instant.

En attendant, les rumeurs d’élections vont continuer à déferler dans les corridors du Parlement. Ça fait partie de la joute politique depuis des lunes, il vaut mieux s’y faire !

Henri Marineau
Québec