Des dés pipés

Avant d'entreprendre des consultations publiques devant déboucher pour améliorer, consolider ou trouver un nouveau mode de transport collectif structurant, le maire tenait à se vider le coeur sur la mort de son projet de SRB.
Il a vanté son défunt projet, expliquant les différents tracés et, finalement, donnant des raisons qui favorisaient largement son tracé empruntant le boulevard Charest.
Cette démonstration m'amène à conclure que gaspiller des milliards de dollars pour un SRB qui passerait par un secteur à faible densité d'habitation est non viable et inutile.
J'espère que le résultat de cette consultation montrera qu'avant d'investir des milliards $ dans un nouveau système, il faudrait préserver le réseau actuel et investir dans des améliorations pour desservir adéquatement les milliers d'usagers.
Après plusieurs années de restructuration, le réseau de transport en commun est enfin stabilisé et connaît une hausse importante de sa clientèle. Son amélioration devrait passer par l'ajout de nouveaux parcours Métrobus nord-sud, l'ajout de nouvelles voies réservées, l'adoption d'un meilleur contrôle de ces voies, l'augmentation du nombre d'autobus articulés afin de donner un meilleur service aux citoyens.
La première consultation n'a pas été évidente, car le projet SRB semble plus vivant que jamais.
Jocelyn Boily, Québec