Des contribuables avertis

En réaction au texte de Baptiste Ricard-Châtelain «Mur antibruit: une bataille gagnée, la guerre continue» paru le 13 juillet
Les développeurs de ce secteur savaient très bien au moment de la construction qu'une autoroute passait juste à côté! 
Et les acheteurs de ces résidences étaient-ils sourds? Je m'oppose à ce que l'État verse une indemnité à des contribuables avertis.
J'ajouterais que, lorsque j'étais enfant, l'autoroute existait mais non les résidences.
Jean A. Bois, Québec