Des berges à aménager

Beaucoup de choses ont changé dans la région depuis les années 70. Nous avons appris de nos erreurs et en avons corrigé certaines, ex: la re-végétalisation de la rivière St-Charles et le sentier linéaire. Quelle belle réalisation! La promenade Champlain a coûté cher mais est très populaire et est devenue un exemple de l’accès au fleuve redonné aux citoyens.

Par contre, lorsque je roule sur l’autoroute des grèves vers l’est, je vois qu’elle est large et pas très encombrée aux environs des chutes Montmorency. Je vois à ma droite un fleuve magnifique, un pont qui sera remplacé et aussi l’impossibilité d’avoir accès au fleuve. Pourtant, c’est un endroit magnifique. Ça me frustre de voir gaspillée l’opportunité d’admirer ce paysage. 

Je ne sais pas si c’est du ressort exclusif du ministère des Transports ou si la Ville y a quelque chose à voir, mais je rêve d’y voir une promenade ou simplement un sentier à échelle humaine. Il y aura un nouveau pont et peut-être un troisième lien, alors je souhaite que nos élus planchent sur un aménagement du territoire qui tiendra compte de l’accès au fleuve pour ce lieu grandement pavé et très peu naturel.

Selon moi, il n’est pas obligatoire d’y investir des dizaines de millions ni de refaire une deuxième promenade Champlain, mais il y a des urbanistes, des spécialistes en aménagement et autres gens compétents qui pourraient aider à créer un lieu accessible, tout en laissant la nature du fleuve, sa faune et sa flore nous épater. Ce serait l’occasion de corriger un peu nos erreurs du passé et de réaliser que le fleuve n’est pas qu’un moyen de transport de marchandise.

Claude Royer, Québec