Debout, baby-boomers!

Je suis bien fatigué d’entendre que nous devons céder notre place. J’ai 65 ans et fier de les avoir. J’ai un bagage de vie dont la société a bien besoin et je crois qu’il faut me lancer dans la bataille, ne serait-ce que pour donner à mes deux petites-filles un monde viable. Je crois profondément que tous les Trudeau de la Terre, qui nourrissent l’industrie pétrolière de notre argent commettent un crime contre l’humanité.

Je crois que l’offensive de Legault contre l’éolien est absurde et que nous avons besoin de gouvernants qui sont conscients de l’urgence de stopper la marche folle des humains vers leur disparition. Je crois qu’il nous faut à nouveau des élus qui ne choisissent pas leur parti pour aller au pouvoir, mais le pouvoir pour changer le monde. 

Alors, baby-boomers, sortons de notre confort et disons haut et fort que nos rêves de jeunesse doivent continuer d’animer notre société. Nous savons que l’épanouissement du monde passe par l’émancipation des petites nations, nous devons en parler avec nos enfants et petits-enfants pour avoir la conscience tranquille quand nous partirons pour qu’ils et elles puissent continuer à vivre fièrement et conscients de leurs responsabilités à leur tour. Tout ça pour Éléonore et Simone et leurs amis de l’école primaire. Allez, debout! nous avons un travail à finir.

Paul Crête, Québec