Débauche d'annonces

La première élection qui intervient avec la nouvelle politique d’élection à date fixe donne droit à un débordement d’annonces nous laissant dans le doute sur leur réalisation réelle. Le gouvernement libéral de Philippe Couillard est passé d’une période anorexique (régime d’austérité) au stade boulimique (la valve des dépenses ouverte à fond).

Comme exemple il est difficile d’expliquer l’équité à la population dans le dossier des garderies, car les libéraux sont passés des tarifs modulés selon le salaire à la garderie gratuite à quatre ans pour tous les enfants. Le premier ministre Philippe Couillard ose dire qu’il s’agit d’une mesure «logique», qui aura pour effet de rétablir «l’équité» pour tous les parents du Québec.

Depuis déjà plusieurs semaines nous avons droit tous les jours à des annonces non chiffrées pour plaire à l’électorat. Messieurs les politiciens, on ne vous croit tout simplement pas, car on a déjà vu neiger. Pour une réélection des libéraux, ce sera des années de vache maigre après ce gras tant promis en campagne. Pour l’un des autres partis qui sera au pouvoir, nous aurons droit au scénario catastrophique du : «on ne pensait pas que le déficit était si gigantesque il faudra faire des choix».

Donc, qui nous ment le moins?

Jocelyn Boily, Québec