De l'autre côté de la médaille

Certaines voix discordantes se sont fait entendre après la présentation d'un extrait du discours de Jacques Parizeau, advenant la victoire du Oui au référendum de 1995, lors de la revue de l'année d'Infoman. Une frilosité que j'ai peine à m'expliquer d'autant plus que la bande vidéo a été remise à l'animateur par Lisette Lapointe, femme de Jacques Parizeau.
Étant donné que «Monsieur» est décédé en 2015, il m'apparaît tout à fait pertinent de présenter cet extrait, comme la face cachée de notre histoire. En l'écoutant, je n'ai pu m'empêcher de réaliser toute la détermination de Jacques Parizeau et la conviction qu'il éprouvait devant l'accession du Québec à son indépendance.
Ce témoignage émouvant ne peut que fouetter l'ardeur de ceux et celles qui ont pris la relève aujourd'hui, et qui auraient nettement avantage à s'en inspirer pour relancer la ferveur indépendantiste des Québécois.
Henri Marineau, Québec