De grâce, soignons nos aînés

Ce n'est pas normal que le vieillissement soit perçu comme une déchéance pour la personne âgée. Nous y arriverons tous un jour et devrons embarquer dans l'engrenage mal huilé des services de santé et des centres hospitaliers de soins longues durées (CHSLD).
Il y a eu la saga des bains dans les CHLSD ou le ministre de la Santé Gaétan Barrette avait déclaré que le bain n'est pas une panacée. Monsieur le ministre, il faut ajouter l'argent et les ressources nécessaires afin que nos aînés reçoivent plus de bains ou de douches. Il est inconcevable de faire payer les pensionnaires parfois jusqu'à 40 $ pour un bain de plus par semaine.
Maintenant la nourriture, car les établissements n'ont pas les budgets nécessaires pour offrir de la nourriture de qualité et adaptée aux résidents.
Je sais qu'on me dira que ce ne sont pas les mêmes postes budgétaires, mais il est disgracieux de délaisser les aînés qui ont bâti le Québec d'aujourd'hui et de gaspiller des milliards dans un Plan Nord à la dérive ou dans un canard boiteux comme Bombardier.
Monsieur le ministre ce n'est pas le problème des employés des CHSLD, car ils sont débordés, mais bien un manque de volonté du gouvernement de placer l'argent à la bonne place.
Jocelyn Boily, Québec