La poursuite allègue que le TCE, un produit dégraissant industriel cancérogène toxique, a été déversé dans la nature par la Défense nationale de Valcartier et serait la source de  nombreuses maladies chez les habitants de la municipalité de Shannon.

David contre Golliath

Bravo aux citoyens de Shannon qui ont tenu le coup malgré les acharnements du Dr François Desbiens du DRSP à mettre des bâtons dans les roues du recours collectif intenté par les citoyens de Shannon contre la défense nationale.
Malgré 17 années de luttes, le comité de citoyens n'avait pas jeté l'éponge et avait contesté en Cour d'appel la faiblesse du jugement favorable rendu en leur faveur, mais refusait la trop faible indemnisation accordée par le jugement au dixième des victimes alléguées (300/3000). Les juges de la Cour d'appel ont autorisé le dépôt de nouvelles études épidémiologiques effectuées en 2016.
Il était connu que le TCE était un solvant utilisé par la défense nationale, à partir des années 30, pour la fabrication de munitions et le nettoyage d'équipement militaire et aurait été utilisé au Centre de recherches de Valcartier. Il était reconnu par le gouvernement et la défense nationale que le TCE avait contaminé les sources d'eau potable de Valcartier et de Shannon.
Malgré toutes les démonstrations faites et les preuves apportées, la défense nationale et le DRSP nient toujours. Il faut que les citoyens gagnent cette bataille.
Jocelyn BoilyQuébec