David contre Goliath ou le pouvoir citoyen

OPINION / Le jugement sur l’action collective entourant l’épisode des poussières rouges s’étant répandues le 26 octobre 2012 sur les quartiers centraux de la ville de Québec a été rendu.

Il y aura recouvrement et celui-ci sera collectif. Cette décision importante mérite qu’on s’y attarde, car elle met en lumière les rôles et les capacités des citoyen.ne.s lorsque surviennent des problèmes sanitaires et environnementaux. Le travail colossal réalisé par deux citoyens de Québec, Véronique Lalande et Louis Duchesne (nommons-les), a permis de rendre en partie justice à des milliers de personnes préoccupées par le problème de pollution de l’air causée par des activités industrielles se déroulant à proximité de leur milieu de vie. 

Pour certains, cette histoire peut évoquer le combat de David contre Goliath, ou celui de «petits» citoyen.ne.s qui se battent contre de «géants» industriels. Pour moi, elle permet d’imaginer un monde plus juste, où les rôles et les pouvoirs sont redéfinis et où les citoyen.ne.s se sentent fort.e.s comme Goliath lorsqu’il s’agit de protéger l’environnement et la santé des populations.

Isabelle Arseneau

Québec

+

LA RETRAITE: UNE ERREUR MÉDICALE 

En réaction au point de vue «Libérer le potentiel des travailleurs plus âgés» de Stéphane Forget paru le 6 février

Quelle bouffée d’oxygène ce texte dont le propos central est «souplesse» pour l’employeur au moment où diminuer le temps de travail ou la retraite retentit dans la tête d’un travailleur d’expérience. Il est bien fini le temps où la retraite signifiait de passer abruptement du travail à plein temps à une retraite complète et totale, dit-il avec justesse.

Mais pas en médecine où c’est le tout ou rien grâce aux plans régionaux d’effectifs médicaux (PREM): un poste, un médecin temps plein. Rares sont les exceptions. Il y a bien un chevauchement possible de quelques mois entre l’ancien et le nouvel arrivant mais pas plus, même si le plus âgé voulait rester un peu. On se prive de beaucoup: les uns d’expérience pourraient aider les autres, faire certains remplacements et, surtout, continuer à voir des malades à son rythme. Cela serait bénéfique à plusieurs autres niveaux.

Espérons que Madame McCann, la nouvelle ministre de la Santé, vous a lu et vous contactera incessamment.


Richard Gagné

Médecin retraité

Ile d’Orléans