Danger de mort pour le cinq sous

On parle beaucoup, à Ottawa, de faire disparaître la pièce de cinq sous d'ici quelques années, et de créer un 20 sous. Bien! Mais ne serait-il pas mieux, d'ici là, d'obliger les commerces à annoncer leurs prix «toutes taxes comprises», comme cela se fait à la SAQ, pour l'essence, ainsi que dans la plupart des pays au monde, où la facture mentionne les taxes comprises dans ce qu'on paye?
En arrondissant, on pourrait alors afficher des prix nets à 10 sous près. Et puis les touristes européens qui nous visitent auraient moins l'air de se faire arnaquer, car actuellement, on leur vend des produits 15 % plus chers à la caisse que ce qui est annoncé en vitrine. D'ailleurs, Postes Canada est la seule société des postes au monde qui vend ses timbres 15 % plus chers que leur valeur nominale. Nos élus vont-ils un jour comprendre cela? Le paiement des produits en serait grandement facilité. La balle est dans le camp de nos députés fédéraux!
Gilbert Blachon, Rivière-du-Loup