Cyberdépendance, un fléau à combattre

Paradoxalement, lors de l’étude des crédits budgétaires de la stratégie numérique, le ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, Éric Caire, y est allé d’une confidence-choc à l’effet que son fils était atteint de cyberdépendance.

Dans les milieux sociotechnologiques, l’école doit être au goût du jour, dit-on, et, pour y arriver, il faut utiliser les moyens modernes comme «une façon de sortir les adeptes de jeux vidéo de l’isolement du gamer». Place au sport électronique, communément appelé le eSport! Aux yeux de Cathy Tétreault, directrice générale et fondatrice du Centre Cyber-aide, «il y a un danger pour certains jeunes plus vulnérables à la cyberdépendance. Les Centres de réadaptation en dépendance commencent [tout juste] à gérer ça, alors pourquoi les écoles seraient-elles mieux [placées] qu’eux pour intervenir?»

À mon avis, la cyberdépendance incarne un fléau qu’il faut combattre sans tarder en évitant tout au moins d’utiliser le moyen qui en est la cause pour le radier… C’est une simple question de gros bon sens!

Henri Marineau, Québec